Intelligence artificielle

Un lézard géant fossilisé depuis 300 millions d’années ressuscité en robot

0

Des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne et de l’Université Humboldt de Berlin ont réussi à ressusciter le fossile d’un tétrapode vieux de 290 millions d’années grâce à une réplique robotique dirigée par IA.

Baptisé OroBOT, le nom du vertébré-hybride est inspiré du nom du fossile d’Orobates Pabsti découvert en Allemagne, qui ressemble à une grande salamandre et qui se situe à un croisement sur l’arbre de l’évolution, reliant ainsi les premiers amphibiens aux reptiles et aux mammifères.

Les chercheurs ont réussi à redonner vie au tétrapode en assemblant des pièces imprimées en 3D à partir des fossiles découverts dans la carrière de Bromacker, en Allemagne.

« Nous avons soigneusement modélisé chacun de ses os sur ordinateur, et ensuite testé différents mouvements en excluant les combinaisons qui n’étaient pas anatomiquement possibles afin que sa démarche corresponde aux empreintes de pas découvertes récemment », déclare John Nyakatura, chercheur à l’Université Humboldt de Berlin.

En effet, les scientifiques ont d’abord analysé des traces de pas fossilisées laissées par l’Orobates Pabsti pour tenter d’avoir un aperçu de son mode de locomotion. Ils ont ensuite étudié la démarche du tétrapode en conditions réelles, pour la comparer ensuite à celle de reptiles vivant à notre époque.

« L’Orobates se serait déplacé un peu comme le caïman, de façon athlétique, et pouvait déjà s’ériger relativement haut sur ses pattes, contrairement à la salamandre ou au scinque. Une démarche donc plus avancée que celle attendue », concluent les chercheurs.

Spotify déploie Car View pour un usage simplifié pendant la conduite

Article précédent

Facebook lance sa propre fonctionnalité de pétitions en ligne

Article suivant

Commentaires

Les commentaires sont fermés

Articles similaires