Talents

Entretien avec Thibault Langlois-Berthelot | KryptoSphere

0
Thibault Langlois-Berthelot Kryptoshpere talents disrupster

Notre ambition globale est de préparer les étudiants français à cette nouvelle vague technologique et à celles qui viendront.

Entretien avec Thibault Langlois-Berthelot

Fondateur de KryptoSphere, Etudiant à Kedge Business School, Conférencier et Consultant en technologie Blockchain.

https://www.kryptosphere.fr/

Disrupster | Bonjour Thibault, peux-tu présenter en quelques lignes ton parcours et tes activités ?

Thibault | Bonjour, après avoir effectué deux années de classe préparatoire aux grandes écoles de commerce à Lyon pendant lesquelles je me suis passionné pour l’univers de la Blockchain et des crypto-actifs, j’ai réfléchi pendant l’été 2017 sur comment je pouvais réussir à mener à bien un projet dans ce domaine, et la création d’une association étudiante spécialisée dans ce milieu à Kedge Business School Marseille me semblait être d’une grande opportunité et pertinence au vu de mon envie de travailler dans ce secteur plus tard.

Suite au rapide succès de ce que nous proposions avec notre association, nous nous sommes ensuite développés dans une autre école de commerce (Rennes School of Business), afin d’étendre nos connaissances et notre envie de partager à un niveau national.

Qu’est-ce que la « KryptoSphere » ?

Initialement créée en 2017 à Kedge Business School Marseille, KryptoSphere est la toute première association étudiante en France, spécialisée dans l’univers de la Blockchain et des Crypto-monnaies. Aujourd’hui présente dans deux écoles de commerce (Rennes School of Business et Kedge Business School Marseille), voilà donc le rôle national que nous souhaitons donner à KryptoSphere : amasser des informations pertinentes sur ce domaine, afin de les partager gratuitement et au plus grand nombre par le biais de nos différentes associations KryptoSphere développées partout en France (écoles de commerce / ingénieurs et universités).

Ainsi nous avons trois principaux objectifs communs :

  • Promouvoir, vulgariser, rendre accessible l’univers de la Blockchain et des crypto-actifs pour familiariser les individus à leurs futurs impacts sur notre société.
  • Expliquer aux entreprises comment la Blockchain peut révolutionner leur Business Model grâce à nos différentes offres et formations et proposer une mise en relation avec des experts qualifiés.
  • Présenter et expliquer de nouvelles possibilités d’investissement financier aux intéressés sur le marché des crypto-monnaies (avec l’aide de nos partenaires).

Finalement, notre ambition globale est de préparer les étudiants français à cette nouvelle vague technologique et à celles qui viendront, en les formant un minimum sur ces thématiques encore aujourd’hui mal comprises ou abordées. Il s’agit aussi de former au mieux tous nos membres pour qu’ils puissent avoir la possibilité de rentrer avec de très nombreuses compétences sur ce nouveau marché et sa très forte demande d’emploi.

Tu cumules plusieurs casquettes, dont celle de Président / Fondateur de KryptoSphere, consultant et conférencier dans le domaine de la Blockchain, tout en étant étudiant. Comment gères-tu toutes ces activités ?

Ce n’est pas toujours facile à gérer au quotidien entre vie professionnelle et personnelle effectivement, mais c’est aussi le cas pour tous nos membres, qui doivent alterner entre leurs études et tout le reste.

Je dirai que la meilleure façon de gérer, et compenser cela, est de créer un réel esprit d’équipe, d’entraide et de motivation entre nos associations, tout en nous laissant être guidé par notre curiosité et surtout notre passion commune d’étudiants pour cet univers.

On parle actuellement de « Révolution Blockchain ». Quel est, de ton point de vue, le potentiel de cette technologie ?

J’aime beaucoup reprendre une phrase que j’avais entendu de Idriss Aberkane qui expliquait que toutes Révolutions quelle qu’elles soient, passent toujours par trois phases distinctes : elle semble tout d’abord Ridicule puis Dangereuse et enfin Evidente.

Ainsi, au même titre que la Révolution que représentait à l’époque le droit de vote des femmes (tout d’abord jugé absurde, puis dangereux et aujourd’hui enfin comme une évidence), je pense qu’en reprenant l’historique de la Blockchain et des crypto-actifs depuis 2009, le Bitcoin semblait Ridicule (pourquoi ne pas pouvoir posséder et palper physiquement une monnaie comme on peut le faire avec un billet ?), puis à mesure de son adoption et expansion, le Bitcoin est vite devenu Dangereux  du fait de son utilisation sur les réseaux parallèles comme le DeepWeb pour effectuer des transactions illicites.

Et finalement, aujourd’hui, après une forte augmentation des cours des principaux crypto-actifs et une médiatisation internationale sans précédent depuis principalement une année ou deux, on ne peut que constater l’Evidence de l’adoption ou de la considération des entreprises et institutions pour ces technologies et leur immense potentiel de disruption dans de très nombreux secteurs (Finance, Santé, Industrie, Supply Chain, IoT …).

J’en conclut donc personnellement, avec le même raisonnement qu’Idriss Aberkane avait utilisé pour définir que le Droit de Vote des femmes constituait bien une Révolution à proprement parler pour notre société, que les crypto-actifs et leur technologie sous-jacente qu’est la Blockchain, sont aussi une Révolution majeure pour notre société.

Quelle est ta vision sur l’avenir de la réglementation et de l’adoption de cette technologie en France ?

Je suis assez optimiste quant à la manière avec laquelle les autorités et différentes institutions françaises essaient de s’informer un maximum pour bien comprendre et cerner les différents enjeux liés à ces technologies, afin de pouvoir proposer à terme une réglementation saine et bénéfique pour l’ensemble des acteurs français de cet univers.

En effet, le fait même que nous ayons été invité à intervenir pour réaliser des conférences avec respectivement, l’Ambassade de Grande-Bretagne à Paris, et la Banque de France à Marseille, démontre bien que la réglementation tend à être intelligente et intelligible en France.

Avant de conclure, quel message voudrais-tu faire passer aux étudiants français intéressés par la Blockchain et qui voudraient rejoindre le mouvement que tu as lancé ?

N’hésitez vraiment pas à vous lancer dans ce milieu !

C’est un univers passionnant et en constante évolution. De plus, tout ne se résume pas au « Bitcoin », mais à un écosystème complet et souvent complexe à appréhender aux premiers abords, mais si vous êtes de nature curieux, je vous encourage à rentrer en contact avec nous soit pour que l’on vous explique de quoi il en retourne, soit pour que vous puissiez créer votre propre association KryptoSphere dans votre école de commerce, d’ingénieur ou encore université.

Suivez les activités de Thibault et de l’équipe de KryptoSphere sur leur site web : https://kryptosphere.fr/ et sur Facebook : KryptoSphere

Deepfakes : l’autre visage de l’IA

Article précédent

Objets connectés (IoT) : vers l’automatisation de la société

Article suivant

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Articles similaires